Mairie d'Esparsac
Le bourg
82500 Esparsac
Tél. +33 (0)5 63 02 40 02
Heures d'ouvertures :
Mardi et jeudi :
9h à 12h
Vendredi :
14h à 18h.

Accueil /Historique / Son patrimoine


Esparsac, son patrimoine

L’église gothique Saint Pierre, du XVème siècle, a été remaniée à diverses époques. Elle présente un portail du XIXème ouvrant sur une nef de trois travées voutées sur croisées d’ogives, une chapelle sud du XVIIème, une chapelle nord datée de 1862 et un chevet pentagonal. Les clefs de voûte des deux premières travées de la nef, de style gothique flamboyant, sont du XVème, la troisième, du XVIII ème siècle. Une autre dans le chœur, est sculptée aux armes d’Aymery de Roquemaurel, abbé de MOISSAC de 1423 à1449, et à ce titre patron de l’église d’Esparsac. L’intérieur abrite un mobilier intéressant, notamment une chaire à panneaux sculptés, deux bustes-reliquaires en bois doré et peint, du XVIIIème siècle et une Piéta en bois polychrome de la fin du XVIème siècle.

La vierge de Pitié, appartenant à l’origine à l’église de Haumont, est conservée aujourd’hui à Esparsac. Cette statue en bois polychrome, de la fin du XVème siècle, offre une expression populaire, mais pathétique de la douleur. Classée monument historique le 9 avril 1956.

Le Hameau de Haumont

Altitude : 238 m au château et 226 m à l’église

Seigneurs : D’Argombat (1183), Pierre de Balsamont et Raymond de Bessens (1277), de Ferrière (XIV s), D’Argombat (début XVe s.), de Lupé (XVe et XVI e s.), De Polastron, par mariage avec une Lupé 5XVIIe s.), De Lassere (vers 1740 et jusqu’à la Révolution).

Territoire : Devait occuper, à l’origine, le territoire situé au confluent de la Cézonne avec le ruisseau du Galet prolongé de celui du Carpé, à hauteur, approximativement, de l’actuelle route de Beaumont à Lavit. Il y avait une extension sur l’autre versant de la Cézonne où se situent les fermes de Giscardet et Audouasse. Une petite partie sera annexée à la commune de Beaumont. La section A du cadastre d’ESPARSAC est dite de Haumont. Les bois couvrent encore une grande étendue notamment derrière le château. On dit d’ailleurs le Bois de Haumont.

L’église de HAUMONT, dédiée à Saint Laurent et rebâtie partiellement en terre au XVIIIème siècle, se compose d’une nef rectangulaire accompagnée de deux chapelles et d’un chevet à pans coupés. En façade, le portail en plein cintre est surmonté d’un clocher-mur à trois baies.
Haumont fut rattaché à la commune d’ESPARSAC par ordonnance royale du 24 octobre 1821 après avoir été proposé pour un rattachement avec SERIGNAC (1801) et avec GLATENS (1818).
Dans la première moitié du XIXe siècle, on y chantait la messe et les vêpres tous les dimanches mais par un décret imprérial du 11 septembre 1858, l’église fut érigée en chapelle de secours. La paroisse dut être un temps rattachée à celle de BEAUMONT car l’on disait : « Biu de Haumont Mort de Beumont »  (Vivant de Haumont / Mort de BEAUMONT)
    

la chapelle nord
le bénitier
la chapelle sud

Le Château de HAUMONT

Erigé en marquisat à la fin du XVIIème ou au début du XVIIIème siècle, un beau château, comme le qualifient certaines documents fut probablement construit par les Polastron à cette époque, agrémenté d’un parc.
A la révolution, le château devient « Bien National » puis est acheté par Jean-Baptiste DE VILLELE, ministre de Charles X en 1820, Président du Conseil de 1822 à 1828 et député du Lauragais.
Par la Suite, le Château est acheté par le Colonel LOUBERT de la garde impériale. Le Colonel LOUBERT a été maire d'Esparsac de 1846 à 1848 et de 1853 à 1856.
Les façades Est et Sud ont été restaurées pendant le Directoire (1795-1799).
Le château appartient à la famille CLAVEL depuis 1870 environ. L’actuel propriétaire est le cousin de Monsieur CLAVEL.